L’objectif « Zéro phyto »

Zéro phyto

Pesticides, fongicides et autres herbicides seront bientôt interdits pour l’entretien des espaces communaux. La réglementation évolue, afin de préserver les ressources en eau et la santé de tous.

Saint Gervais ne fait pas exception et a décidé d’anticiper ces évolutions réglementaires qui seront en application dès 2017.

Des solutions existent pour limiter la prolifération des « herbes folles ». Pour les mettre en œuvre, la commune est accompagnée par le Parc Naturel Régional du Vexin Français et le bureau d’études ECO’LogiC. Un état des lieux des espaces communaux est en cours de réalisation et des solutions « sur mesure » vont être proposées.

En parallèle, les agents seront formés et le matériel utilisé sera adapté. L’idée étant que le coût d’entretien des espaces extérieurs reste constant. Des évolutions sont donc à prévoir !

Pour limiter la pousse des adventices, des « herbes folles », différentes techniques pourront être utilisées : la mise en place de paillages dans les massifs, l’installation de plantes « recouvrantes » (dites « couvre-sol ») ou encore la végétalisation (enherbement, plantations de vivaces, etc…). Autant de solutions que tout un chacun peut également utiliser dans son jardin !

Par ailleurs, pour libérer du temps nécessaire au désherbage mécanique par les agents, certains espaces vont être entretenus différemment : des herbes plus hautes, c’est aussi demain plus de biodiversité ! Mais rassurez-vous, l’aire de jeux ne sera pas transformée demain en prairie : nous travaillons dans le respect des usages de chaque espace.

Avec des routes et des trottoirs imperméabilisés, les produits phytosanitaires se retrouvent immanquablement dans les cours d’eau, et dans les nappes phréatiques qui sont aussi notre eau potable…

Et éviter demain que les enfants ne se retrouvent en contact direct avec ce type de produits, aussi dilués soient-ils, est une simple question de bon sens !…

C’est un des endroits où chacun d’entre vous est particulièrement sensible à la présence « d’herbes folles ». Loin de vouloir manquer de soin pour ce lieu de recueillement, la commune souhaite là aussi éviter les traitements par des produits chimiques.

Des nouvelles solutions vont donc être « testées » pour parvenir à cet objectif « zéro-phyto ». Le verdissement de ces lieux est donc un projet souhaité et mis en œuvre dans d’autres communes du territoire du Parc et ne va pas à l’encontre du respect que nous tenons à accorder à nos défunts…

Vous aussi, dans votre jardin, nous vous invitons à penser autrement la présence de ces herbes que l’on dit « mauvaises » et à contribuer ainsi à préserver un environnement de qualité pour nos enfants.

Nous vous rappelons par ailleurs que chacun est responsable de l’entretien de son trottoir, et ce en évitant absolument l’usage de produit chimique.